Disparition de Maurice Cling

Disparition de Maurice Cling
What do you want to do ?

New mail

Maurice Cling vient de s’éteindre à l’Institution Nationale des Invalides, lundi 23 novembre 2020. Un grand intellectuel, ancien président de la FNDIRP, est mort. Fidèle membre de  notre association MRJ-MOI, soutien indéfectible à son projet de création du Musée Virtuel.

Adolescent, Maurice est arrêté à Paris, interné à Drancy puis déporté à Auschwitz avec toute  sa famille le 20 mai 1944 par le convoi n°74.Il fut le seul rescapé.Il devient après guerre élève de l’École Normale Supérieure, et ensuite professeur d’université. Il sera tout au long de sa vie un militant de la mémoire du génocide et de la déportation, et plus largement d’un engagement social et politique, de solidarité et de partage. Il fut membre de 1993 à 2018 du conseil d’administration de la Fondation pour  la Mémoire de la Déportation.

Un hommage officiel lui a été rendu à l’Hôtel des Invalides.

Discours  de  Serge Wolikow

Photos Cérémonie : Michaël Crotto

 

 

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

Max Weinstein ( Président d’honneur de MRJ-MOI)

Max Weinstein ( Président d’honneur de MRJ-MOI)

 

Nous venons d’apprendre le décès, le 5 avril ,de Max Weinstein, président d’honneur de notre association. Nous sommes infiniment tristes. Durant l’Occupation, très jeune résistant, il a été l’un des responsables de l’UJJ (Union de la Jeunesse juive) dans la région lyonnaise.
En 2005 il a été à l’origine de la création de MRJ-MOI, et par la suite il a contribué à la mise en oeuvre de notre  projet de  musée virtuel consacré aux résistants juifs de la Main- d’oeuvre immigrée.

Nous lui rendrons hommage dès que  possible tant pour son engagement pendant  la guerre que celui qu’il a  poursuivit  au sein de MRJ-MOI

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

Hommage aux Fusillés du 15 décembre 1941

Hommage aux Fusillés du 15 décembre 1941

Dimanche 15 décembre 2019, à 14h45

Hommage aux résistants juifs fusillés des groupes

de la Main d’Œuvre Immigrée – MOI

Monument de la MOI, Cimetière du Père Lachaise, entrée rue des Rondeaux, 75020 Paris

Métro Gambetta, bus 26, 69, 61, 64, 60, entrée possible en voiture

Programme en pièce jointe

Mémoire des Résistants Juifs de la M.O.I.

Union des Juifs pour la Résistance et l’Entraide


Samedi 14 décembre 2019, de 10h à 12h30 :

Cérémonies patriotiques, dans le 19ème arrondissement.

Rue des bois, et Mairie du 19ème, 6-7 place Armand Carrel, 75019, Paris.

Métro : Place des fêtes pour la rue des bois et Laumière pour la mairie. Bus 48 et 60

Hommage à Lucien Sampaix et Charles Michel 

Hommage aux fusilliés du 15 décembre 1941


Dimanche 15 décembre 2019, à 14h45

Hommage aux résistants juifs fusillés des groupes

de la Main d’Œuvre Immigrée – MOI

Monument de la MOI, Cimetière du Père Lachaise, entrée rue des Rondeaux, 75020 Paris

Métro Gambetta, bus 26, 69, 61, 64, 60, entrée possible en voiture

Renseignements pratiques 19_11_22 hommage aux fusillés du 15_12_1941, Père Lachaise



Actualité du Musée Virtuel

Musée virtuel

Présentation le 17 octobre 2019

à la mairie du 10e arr. 

Aujourd’hui encore, il n’existe en France aucun musée dédié aux combats des Juifs immigrés d’Europe centrale sous l’occupation nazie. Rappelons que l’objectif de MRJ M.O.I, dans son documentaire comme dans le musée virtuel, est de mettre en lumière le rôle très important que les résistants de la section juive de M.O.I ont joué, très vite, très tôt, dans la lutte, tant civile qu’armée pour la libération de la France.

Depuis la fin de la guerre cette résistance a été occultée : l’image d’une France victorieuse et militaire a été mise en place pour exalter un récit national alors que ces résistant se sont engagés souvent jusqu’au sacrifice de leur vie. Nous voulons, au fil des quinze salles du musée, leur rendre hommage.

Nous voulons faire que cet engagement ne sombre pas dans l’oubli. Nous voulons transmettre aux jeunes générations qui n’ont pas connu cette période, le sens des combats pour la Liberté menés par leurs aînés. Nous voulons les faire réfléchir aux valeurs de tolérance et de fraternité dans un monde où la haine de l’autre, l’antisémitisme et le racisme sont le quotidien. Nous ne voulons pas de la barbarie, nous ne voulons pas que l’Histoire se répète.

Notre musée est constitué de 15 salles : Chacune d’elles est introduite par une vidéo d’environ deux minutes, tournée par Pierre Chassagnieux, réalisateur de notre documentaire « Nous étions des combattants », dans des lieux emblématiques de notre histoire : Drancy, le Mont Valérien, le Mémorial de la Shoah, le Mémorial de la Déportation… Deux jeunes comédiennes Charlie Joirkin et Sonia Jacob nous invitent à pénétrer dans la salle composée d’une narration brève et simple et de notes explicatives. 

Une iconographie importante Elle est sourcée et légendée pour éclairer la narration même si la période de la clandestinité reste difficile à illustrer pour des raisons évidentes. Elle présentera nombre d’archives inédites. L’itinéraire est chronologique mais une approche thématique est construite en parallèle. Narrations, notes, iconographie sont soumises à la relecture d’un historien Alex Gromb. Le travail sur les salles à venir est d’ores et déjà bien avancé. Il n’en demeure pas moins que tous les documents personnels et familiaux, en votre possession, ont leur place dans ce musée. Bien évidemment les originaux scannés par nos soins vous seront restitués. L’équipe de suivi pour le musée travaille avec Gaëlle et Benjamin Géronimi de Motionorama et Fanny Vionnet de DP News, concepteurs et designers informatique qui ont présenté le projet. 

Pour atteindre notre but Nous avons à coeur de mener rapidement à terme ce travail. Mais nous avons besoin de bénévoles et de soutiens financiers pour faire que notre histoire ne sombre pas dans l’oubli et que notre oeuvre de transmission permette aux jeunes d’agir pour la tolérance et la fraternité.

La structure du musée virtuel
Quelques captures d’écran pour vous présenter l’architecture du musée. Il sera possible d’opter soit pour un cheminement chronologique, des années 30 à 1945, soit d’aller directement à une période choisie. Les 15 salles construites sur le même modèle, sont introduites par une courte vidéo, et permettent un accès aux différentes rubriques : une narration enriche de notes, documents visuels et audio, biographies, facilement accessibles. Un outil « recherche » permet d’aller directement sur une information ciblée. Le musée sera ensuite enrichi par des expositions thématiques.

 

PRÉSENTATION de la structure  du Musée ( .mov)

MUSEE 17 OCT2019

Communiqué 12 février 2019

  Paris le 12 février 2019

Mémoire des Résistants Juifs de la M.O.I.

Union des Juifs pour la Résistance et l’Entraide

Association des Amis de la CCE

Halte aux actes antisémites !

Nos trois associations s’inquiètent et s’indignent de la recrudescence des actes antisémites, de l’absence de condamnation suffisamment claire et vigoureuse. Elles appellent à la prise de conscience et à la vigilance de tous.

Il est urgent que tous les progressistes et antiracistes prennent enfin la mesure de la gravité des actes antisémites et du danger qu’ils constituent pour la démocratie.

Claudie Bassi (Présidente de MRJ-MOI)  , Jacques Lewkowicz (Président de l’UJRE),    Suzon Pikorki  (Présidente de l’AACCE)